Toi, RGO… ces 3 lettres qui nous pourrissent la vie.

Tout d’abord, je veux vous dire que je ne suis pas médecin, ni pédiatre.
Je vais tout simplement raconter mon histoire…enfin, l’histoire de mes enfants. Après, chacun fait par rapport à son bébé, à son ressenti.

08 juillet 2011, 11h, ma fille naît par césarienne en urgence. Elle fatiguait trop. Tout c’est très bien déroulé et nous voilà de tout jeunes parents avec tout à apprendre…
Un peu déboussolée d’abord par l’arrivée de ce petit machin qui ne compte que sur nous. Donc on veut le meilleur. Comme tout parent, on les regarde intensément pendant des heures dormir, on fait de notre mieux les temps de réveils. Je dois dire que j’ai eu beaucoup de chance avec ma première car elle a fait ses nuits dès qu’elle est née ( ouais, j’sais, la chance ! 😎 ). Mais quelques petites choses m’interpellent…
Elle régurgite bcp, mâchouille, ronronne par moment, fait un bruit comme si elle sortait la tête de sous l’eau, sent l’acide.  Je vois une première pédiatre pour sa première visite et me dit que c’est normal… Bon, ok, si une pédiatre l’a dit, c’est que c’est normal…
Elle prend bien du poids, grandit, tout va bien quoi.
Ensuite, mon instinct me dit de trouver une autre pédiatre. Chose faite. En plus, c’est une gastropédiatre. Je vais la voir et là, elle me dit que non non, ce n’est pas normal. C’est sûrement dû à un reflux. On commence par du gaviscon baby et du motilium ( oui, à cette époque, il n’y avait pas encore eu cette polémique avec le motilium ). On relève la tête de lit pour qu’elle soit inclinée, on épaissit le lait. On gère +- mais elle fait encore certaines choses des symptômes décrits. Et aussi, elle transpire de plus en plus, surtout en dormant et me fait des genres de malaises.
À ses 12 semaines on décide donc de faire un test du sommeil qui révélera des apnées obstructives. Cela veut dire qu’elle fait le mouvement de la respiration mais l’air ne passe pas. Elle en fait 3x plus que la normale. Donc danger pour la mort subite du nourrisson. Elle est placée sous monitoring qu’on lui met à chaque fois qu’elle dort.
On met en place un traitement pour son reflux (rgo) car sa gorge commençait à être brûlée (oesophagite). Elle avait 10mg d’oméprazole le matin avant le biberon) + gaviscon baby pdt la journée.
Le monitoring sonnera de temps en temps. À chaque fois pour une bonne raison.
À 9 mois, elle repasse un test du sommeil et là, c’est bon. On peut ne plus utiliser le monitoring.
Entre temps, il y a eu des phases où le rgo revenait un peu plus. Quand les dents travaillaient, quand elle était malade, quand elle avait une poussée de croissance mais on gérait bien.
La diversification a commencé à 3 mois pour elle. Des purées bien épaisses. Mais on a dû bannir certains aliments qui ne vont pas avec le rgo (comme la courgette ou les épinards par exemple).
C’était une petite fille qui ne pleurait pas, ne se plaignait pas donc pour le coup, malgré qu’elle soit rgo, ça c’est bien passé. À 16 mois elle a enfin marché et à 18 mois on a arrêté le traitement petit à petit.
Elle avait encore parfois un reflux mais c’est vite passé.
Voilà le rgo est derrière nous…

Je vais vous parler maintenant de mon deuxième…
Petit ouistiti est né le 01 septembre 2015 à 9h. Accouchement par voie basse, tout se passe bien.
On me le met dans les bras et qques minutes plus tard je vois qu’il « s’étouffe  » je demande qu’on l’aspire. Chose faite, ça à l’air d’aller.
Je le regarde pendant des heures, je vois, je sens… « Toi, tu es rgo ».
J’en parle à la pédiatre de la maternité et me dit de voir ça à sa première consultation à 7 jours.
Ni une, ni deux, j’appelle ma super pédiatre qui vient même me voir à la maternité, me dit de déjà épaissir le lait et me cale un rdv 3 jours après qu’on soit rentré. J’avais déjà incliné tous les matelas où on le posait.

Elle me confirme direct car sa gorge est déjà rouge… 😔
Hop, pas de temps à perdre, l’oméprazole, gaviscon en place.
Mais ça ne va pas. Il pleure en permanence, ne dort pas… régurgite, s’étouffe dans ses régurgitations. Mâchouille, ronronne, frotte son nez dès qu’il peut, et j’en passe… On passe donc à une autre molécule. De l’ézomeprazole. Les symptômes diminuent (sauf les pleurs) mais lui est très nerveux. Donc ça ne convient pas… retour à la première molécule mais on augmente la dose ! 10 Mg matin ET soir.
On attend quelques jours…ça commence à se stabiliser ! Enfin ! Hourra ! Danse de la joie ! 🥳

Ensuite on va apprendre qu’il est allergique aux protéines de lait de vache que je vous expliquerai dans un autre article.
Donc les pleurs vont aussi enfin se calmer…
Il a 3 mois…on fait le test du sommeil. Lui c’est ok, il ne doit pas avoir de monitoring mais ma pédiatre me dit que se serait bien d’avoir les plaques de respiration AngelCare. Et je ne regrette pas car dès que ça sonnait, c’était pour une grosse apnée. ( je reste toujours toute fois en alerte car les plaques captent les mouvements. Donc si par exemple bébé s’étouffe, et bien les plaques ne sonneront pas ou si bébé fait des apnées obstructives comme ma fille. Elles sonnent que en cas de total absence de mouvements , je préfère le préciser ).

Mais l’histoire de rgo ne s’arrête pas pour lui car il l’est vraiment fort…
On a dû donc vraiment apprendre à vivre avec…
Il est très sensible donc à chaque dent ( bon maintenant on en a fini avec les dents ), à chaque maladie, poussées de croissance on a l’impression de revenir en arrière. Il a régurgité jusqu’à 3 ans passé. Oui même le solide… Maintenant il a 4 ans 1/2 et il est toujours rgo (et allergique ) mais on a arrêté le traitement depuis qu’il a 2 ans et quelques car il gère mieux et ne s’en plaint plus.

J’ai tellement de choses à dire là dessus…Au début, ça été une période vraiment difficile. Je n’en pouvais plus d’entendre mon bébé hurler. Être impuissante face à la douleur est la chose la plus difficile que j’ai eu à subir étant maman. 💔
Ensuite, on apprend à vivre avec car de toute façon, il est là. On ne sait pas le mettre de côté.

Sachez juste 1 chose… Suivez votre instinct !
Voyez quelqu’un d’autre si on ne vous prend pas au sérieux ( car malheureusement, encore maintenant, le rgo n’est pas prit au sérieux par beaucoup de pédiatre), tapez du poing mais si vous voyez votre enfant souffrir ou que quelque chose ne va pas, exigez qu’on vous écoute !

Car oui, il y a le petit reflux de « trop-plein  » mais il y a aussi cette saloperie de rgo.

Voici une liste non exhaustive des principaux symptômes du RGO (attention, votre bébé ne doit pas présenter l’ensemble de ces symptômes pour souffrir d’un reflux).

• Bébé régurgite et vomit souvent, parfois plusieurs heures après son dernier repas.

• Bébé semble mâcher et « ravale » souvent.

• Bébé tire la langue.

• Bébé tousse ou s’étrangle.

• Bébé hurle/pleure souvent sans raison apparente et rien ne le console.

• Bébé semble souffrir lorsqu’il boit ou après avoir bu.

• Bébé refuse le sein ou le biberon, ou, au contraire réclame le sein très souvent.

• Bébé présente des problèmes ORL ou respiratoires à répétition (bronchites, otites, pneumonies,…)

• Bébé tend ses jambes et a tendance à s’arquer vers l’arrière.

• Bébé tend la tête vers l’arrière.

• Bébé fait des bulles, bave beaucoup.

• Bébé « sent l’acidité ».

• Bébé fait de nombreux rots en dehors du biberon ou des tétées.

• Bébé pleure ou semble inconfortable en position allongée.

• Bébé « ronfle », « ronronne » ou « siffle » dans son sommeil ou autres moments de la journée.

• Bébé présente des troubles de sommeil, se réveille souvent.

• Bébé dort la tête en extension.

• Bébé grimace ou pleure dans son sommeil.

Voici quelques petits conseils pour aider bébé en plus d’un traitement :

• Surélever son matelas (position « proclive », mais aussi sa table à langer. Évitez au maximum la position horizontale qui aggrave le reflux. 

• Maintenez votre bébé en position verticale au moins 30 minutes après son repas.

• Usez et abusez du port en écharpe qui aidera votre bébé à se calmer et soulagera ses remontées.

• Fractionnez les repas. 

• Épaissir son lait.

• Si vous allaitez, continuez l’allaitement ! Le lait maternel est cicatrisant et va donc soulager bébé.

• Consultez un ostéopathe ; le RGO peut être soulagé grâce à certaines manipulations réalisées par un ostéopathe compétent.

• Restez calme ! Plus facile à dire qu’à faire, croyez-moi j’en sais quelque chose ! N’hésitez pas à confier votre bébé, ne serait-ce que 30 minutes, et sortez prendre l’air si vous sentez que vous allez craquer. 

À tous les parents qui vivent cela, courage… vraiment ! Un jour cela ira mieux même si en ce moment vous pensez que ça n’en finira jamais… ❤

http://bit.ly/InscriptionBebesEtMamans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s